Radiocarbone



Alors que la province commence à assouplir les restrictions liées à COVID-19, l'Université d'Ottawa a mis en place un plan pour reprendre progressivement les activités de ses laboratoires de recherche. Le laboratoire AEL AMS reprendra ses activités avec une capacité limitée à partir du 1er juin 2020..

Veuillez nous contacter AVANT d'expédier des échantillons et veuillez inclure les numéros de suivi dans votre correspondance. Afin de maintenir un environnement sûr et sain pour notre personnel, la capacité du laboratoire a été limitée et les délais de traitement pourraient être plus longs que d'habitude.

Nous vous remercions de votre patience continuelle; n'hésitez pas à nous contacter pour toute question.

AVERTISSEMENT: Le laboratoire AEL-SMA est un laboratoire à FAIBLE CONTAMINATION, EXEMPT DE MATIÈRES ENRICHIES DE QUELQUE NATURE QUE CE SOIT (14C, tritium). En tant que demandeur, vous garantissez que vos échantillons sont exempts de toute matière enrichie. Si des matières enrichies provenant des échantillons (ou de l'emballage dans lequel ils sont expédiés) entraînent une contamination de l'équipement ou des instruments nécessitant une décontamination ou un remplacement, des frais importants seront encourus.

Exemple de formulaire de soumission

Pour soumettre des échantillons pour l'analyse de radiocarbone, veuillez envoyer votre formulaire de soumission dûment rempli à radiocarbon@uottawa.ca avant d'envoyer vos échantillons. Veuillez sélectionner le formulaire de soumission ci-dessous qui correspond à votre type d'échantillon (solides ou liquides/gaz):

Formulaire de soumission pour les solides (Excel):
2020MMDD_UOC_Radiocarbone_formulaire_de_soumission_SOLIDES_NOM_FR

Formulaire de soumission solides (PDF):
2020MMDD_UOC_Radiocarbone_formulaire_de_soumission_SOLIDES_NOM_FR

Formulaire de soumission pour les liquides et gaz (Excel):
2020MMDD_UOC_Radiocarbone_formulaire_de_soumission_LIQUIDES_GAS_NOM_FR

Formulaire de soumission - Liquides et gaz (PDF):
2020MMDD_UOC_Radiocarbone_formulaire_de_soumission_LIQUIDES_GAS_NOM_FR

Déclaration pour la datation des antiquités:
2020MMDD_Antiquités_Déclaration_NOM

Veuillez consulter nos conditions de service:
Conditions générales de service Labo AEL-SMA

Veuillez consulter notre politique de facturation en cas de défaillance des échantillons:
Politique de facturation en cas de défaillance des échantillons

Veuillez joindre une copie imprimée du formulaire de soumission à votre envoi.

Nous nous réservons le droit de refuser tout échantillon que nous jugeons inapproprié pour l'analyse.

Instructions d'expédition

  1. Envoyez une copie électronique de votre soumission au laboratoire avant d'expédier vos échantillons. Veuillez joindre une copie imprimée de votre formulaire de soumission à l'envoi de vos échantillons.
  2. Envoyer les échantillons par courrier ou les expédier par courrier recommandé (veuillez indiquer le numéro de suivi dans votre correspondance).
  3. Veuillez nous informer avant l'expédition si vous envoyez des matières dangereuses.
  4. Classez le matériel comme "échantillons géologiquement inertes pour analyse scientifique destructive - sans valeur commerciale".
  5. N'envoyez que le matériel que vous souhaitez daté
  6. Les frais de douane sont à la charge du demandeur ; ils figureront sur votre facture.
  7. Pour les échantillons organiques solides:

  • Les matériaux séchés sont les meilleurs (lyophilisés ou séchés au four ~60°C).
  • N'utilisez pas de papier d'aluminium antiadhésif.
    1. Pour les échantillons d'eau et de gaz:

  • Veuillez consulter notre protocole d'échantillonnage de l'eau.
  • Expédiez vos échantillons dans une glacière avec beaucoup de rembourrage/emballage entre les bouteilles en verre.
  • Les concentrations doivent être spécifiées au moment de l'envoi.
  • Adresse postale

    Laboratoire de radiocarbone
    Laboratoire AEL-SMA, Université d'Ottawa
    Complexe de recherche avancée (CRA)
    25 rue Templeton
    Ottawa, Ontario
    K1N 6N5, Canada
    613-562-5800 poste 6864

    Délai d'exécution

    Délai d'exécution estimé actuel:

    6-8 semaines (à la réception de l'échantillon)

    Mise à jour: 2020-11-17

    Veuillez nous informer des échéanciers de réalisation des projets et nous ferons de notre mieux pour satisfaire votre demande.

    Exemples d’échantillon

    Les prétraitements physiques et chimiques varient en fonction du type de matériau et de l'environnement de dépôt dont il provient. Vous trouverez ci-dessous une liste de matériaux couramment datés, les facteurs à prendre en compte lors du choix du matériau et les méthodes de prétraitement que les échantillons subiront avant la datation au radiocarbone.

    Si vos échantillons ont été traités avec des produits de conservation (par exemple, gomme-laque, colle, huile), il est très important de décrire la nature du traitement sur le formulaire de soumission et, si possible, d'envoyer un échantillon provenant d'une zone non contaminée. Veuillez sélectionner votre (vos) échantillon(s) ci-dessous pour plus de détails concernant la collecte et la préparation.

    Pour l’analyse des échantillons d’os, on extrait du collagène (code média « B »). Envoyez toujours des échantillons d’os propres et secs, car les échantillons humides peuvent contenir des moisissures qui peuvent entraîner une détérioration du collagène. La partie dure de l’os (os cortical) est idéale et on évite généralement la partie spongieuse.

    Veuillez présélectionner les échantillons d’os avant de les envoyer au laboratoire. Les échantillons d’os peuvent ne pas produire de collagène si le collagène a été dégradé ou si l’os a été carbonisé. Comme le collagène maintient la partie inorganique de l’os ensemble, la façon la plus simple de vérifier l’adéquation est d’essayer de gratter l’os avec un scalpel ou de le casser à la main. Si l’os est friable et facile à gratter ou à casser (à l’exception des petites côtes ou des os d’oiseaux), le collagène a probablement été dégradé. Lorsque les os ne parviennent pas à produire de collagène en laboratoire, nous essayons une seconde fois. Les deux premières tentatives ratées ne sont jamais facturées, mais nous nous réservons le droit de facturer l’extraction de collagène à la discrétion du personnel du laboratoire, surtout si l’os a une teneur en azote négligeable (telle que mesurée en laboratoire).

    Pour les dents, la dentine est la plus fiable pour la datation car l’émail échange du carbone avec l’environnement. La racine de la dent (qui est la dentine) pourrait avoir une meilleure conservation du collagène si elle était protégée pendant un certain temps dans l’os. La dentine a également une teneur initiale en collagène plus élevée.

    L’ultrafiltration (code de média « BU ») peut être demandée. La théorie est que l’ultrafiltration va concentrer les molécules de protéines intactes plus longues et peut être utilisée pour éliminer les protéines à chaîne plus courte plus susceptibles de provenir de contaminants.

    Le rendement en collagène, C:N atomique, δ13C et δ15N (par EA-IRMS) est rapporté avec toutes les dates de collagène osseux comme mesure d’assurance qualité.

    L’âge radiocarbone du bois correspond à l’année de croissance de l’anneau. Selon la question de recherche, la date la plus appropriée sera souvent celle des anneaux extérieurs de l’arbre ou des petites branches. La majorité des échantillons de bois subiront un prétraitement AAA (voir Crann et al. 2017), mais lorsque l’on souhaite obtenir des différences d’une année sur l’autre pour le F14C, les cernes individuels des arbres seront soumis à une extraction de cellulose α sur demande. Essayez de n’expédier que du bois sec et veuillez enlever l’écorce si vous le pouvez.

    Les échantillons de charbon de bois doivent être prélevés, flottés ou tamisés de tout sédiment d’accompagnement. Avant l’expédition, veuillez faire sécher les échantillons de charbon de bois pendant 12 à 24 heures à des températures inférieures à 70°C. Inspectez visuellement tous les échantillons et retirez les radicelles ou tout autre signe de contamination physique. Nos méthodes de prétraitement chimique (code de média « AAA ») élimineront les carbonates post-dépôt ainsi que les acides humiques.

    CONSULTATION NÉCESSAIRE : Lorsqu’un laboratoire de préparation des échantillons a été mis en place dans un laboratoire externe, nous pouvons accepter des matériaux prétraités pour la combustion directe. Une consultation est nécessaire pour s’assurer que le laboratoire externe ne présente aucun risque de contamination par des traceurs et que les protocoles de prétraitement appropriés sont respectés. Nous n’accepterons pas de matériel prétraité sans que les normes anciennes et modernes aient été traitées en même temps que les échantillons inconnus. Nous pouvons fournir des aliquotes de normes.

    Les échantillons doivent être envoyés au laboratoire dans des bouteilles en verre borosilicate (c’est-à-dire Wheaton) précuites (500 °C pendant 3 heures) avec un joint septum (bouchon à vis ou à sertir). Les concentrations (ppmC) sont requises au moment de la soumission. Idéalement, chaque échantillon devrait produire au minimum 1mgC (2mgC est idéal) ; veuillez prélever des échantillons en conséquence. Des concentrations minimales sont requises pour l’analyse du CH4 (1-2% v/v); veuillez nous contacter avant d’envoyer les échantillons.

    Les chercheurs demandent parfois de dater les fractions d’acide humique (soluble en milieu alcalin) et d’humine (insoluble en milieu alcalin) des sédiments en vrac ou de la tourbe. La théorie générale est que les acides humiques percolent vers le bas et donnent lieu à une datation radiocarbone plus jeune. Cependant, ce n’est pas toujours le cas et il est donc important de tester cette méthode avant de procéder à de nombreuses analyses.

    Dans de nombreux environnements lacustres, les macrofossiles sont la fraction organique préférée utilisée pour la datation. Les macrofossiles comprennent le charbon, le bois, les plantes, les os, les coquillages et les graines – et non les radicelles. Nous recommandons d’isoler les macrofossiles à l’aide de pinces ou par tamisage dans de l’eau distillée et déionisée. L’identification doit être faite avant l’expédition. Les macrofossiles (à l’exception de la coquille) subiront le prétraitement standard AAA. Les sédiments en vrac peuvent contenir du carbone provenant de plus d’un réservoir et cela peut parfois entraîner un effet de réservoir d’eau douce, comme dans les régions d’eau dure ou les lacs où le vieux carbone est entraîné du bassin versant lors de la fonte printanière ou des inondations. Cela dit, les sédiments en vrac sont largement utilisés pour la datation au radiocarbone, en particulier dans les cas où les macrofossiles ne sont pas disponibles. Si vous utilisez des sédiments en vrac, assurez-vous d’enlever les radicelles. Pour les échantillons en vrac, une consultation peut être nécessaire pour déterminer si un simple lavage acide (code de milieu « A »), une méthode AAA ou une analyse spécifique du composé est nécessaire, mais la plupart du temps seul un lavage acide est effectué pour donner une véritable signature « en vrac ».

    La tourbe peut être analysée soit comme macrofossiles sélectionnés, soit comme matière en vrac. Si les macrofossiles sont expédiés, ils doivent être rincés dans de l’eau déionisée, distillée ou ultra-pure (Milli-Q) pour éliminer les sédiments résiduels, et idéalement séchés avant l’expédition pour éviter les moisissures. Les échantillons de tourbe en vrac contiennent souvent un composant limoneux et un composant végétal. Les deux peuvent être datés séparément ou ensemble. Veuillez retirer les radicelles visibles avant l’expédition et ne pas les expédier dans du papier d’aluminium car elles pourraient se dégrader. Les échantillons subiront un traitement AAA, sauf indication contraire.

    Le prétraitement physique des coquilles consiste à enlever la couche extérieure de la coquille avec une perceuse à main ou un scalpel ainsi que les zones calcaires ou recristallisées pour isoler uniquement l’aragonite. Les échantillons peuvent subir un prétraitement chimique en laboratoire impliquant la dissolution de la coquille la plus externe dans du HCl dilué (code de milieu « S »). Les échantillons très petits ou en poudre ne subiront pas cette étape de prétraitement (code de milieu « SN »). Il n’est pas conseillé de stocker les carbonates en poudre pendant de longues périodes car la grande surface expose l’échantillon à la contamination par le CO2 atmosphérique. Si la pulvérisation de l’échantillon est nécessaire pour l’échantillonnage par forage ou de zones spécifiques de poudre, nous recommandons de le faire sous un gaz inerte (c’est-à-dire N2, Ar, etc.). Les échantillons en poudre doivent être stockés dans de petits flacons en verre et envoyés immédiatement au laboratoire. Si les échantillons sont d’origine marine, le client doit également fournir une correction de réservoir marin (∆R) sur le formulaire de soumission approprié à son site de collecte pour être incorporé dans l’étalonnage des résultats.

    Si l’utilisation de 14C enrichi (c’est-à-dire de 14C traceur) est suspectée sur un site d’étude ou dans le laboratoire d’un utilisateur, une série de tests par frottis doit d’abord être effectuée pour écarter les niveaux bruts de contamination au 14C avant d’envoyer des échantillons à l’AEL-SMA pour analyse du radiocarbone.

    Les tests sont effectués à l’aide d’un compteur à scintillation liquide. Pour effectuer un frottis, un filtre en fibre de quartz pré-brûlé et humidifié avec du méthanol est frotté sur une surface suspectée d’être contaminée par le traceur 14C (compteurs de laboratoire, hottes, réfrigérateurs/congélateurs, poignées de porte, compteurs courants de magasins scientifiques, etc.). L’utilisateur doit veiller à porter des gants et à les changer entre les points de frottement. Les filtres sont séchés à l’air libre, puis enveloppés dans du papier d’aluminium antiadhésif et placés dans un sac Ziploc étiqueté avec l’endroit où ils ont été frottés et envoyés au laboratoire pour y être testés, accompagnés d’une copie imprimée du formulaire de soumission. Des filtres vierges (uniquement mouillés au méthanol) doivent également être envoyés. Un kit de balayage peut être envoyé sur demande. Veuillez nous contacter avant d’effectuer un test de frottement.

    Veuillez vous référer à notre protocole d’échantillonnage de l’eau: Lalonde-SMA_14C-Protocole d’échantillonnage de l’eau